Comment renégocier un crédit immobilier ?

Le prêt immobilier est un contrat sur lequel de nombreux investisseurs locatifs penchent pour appuyer leur investissement quand ils souhaitent acquérir une habitation. Cependant, pour des raisons liées à la baisse des taux d’intérêt, il peut arriver que certains acquéreurs négocient leur emprunt auprès des établissements bancaires pour en tirer des avantages. Si vous désirez savoir comment s’y prendre pour renégocier un crédit immobilier, nous vous donnons les informations nécessaires pour étoffer vos connaissances sur le sujet. Alors, comment procéder pour réitérer la négociation de votre emprunt ? On fait le point ici.

Pourquoi renégocier ?

La renégociation d’un crédit immobilier survient quand votre taux d’intérêt est toujours maintenu à la hausse dans votre contrat. Or, plus le temps passe et plus vos taux devraient baisser en raison des nombreuses promotions. L’intérêt de réitérer la négociation de votre prêt est donc de profiter de cette baisse pour diminuer considérablement votre coût global de crédit en cours. Cela va sans dire que lorsque vous procédez à la renégociation de votre crédit, cela contribue à réduire la durée de votre prêt. Par ailleurs, vous devez savoir que renégocier votre emprunt diminue vos charges, réduit la mensualité et vous permet de conserver la même durée de votre crédit immobilier ainsi que les privilèges qui en découlent.

Comment renégocier avec sa banque ?

La renégociation avec son établissement bancaire se fait en tenant compte d’un certain nombre de critères. En effet, si vous avez déjà contracté un prêt immobilier auprès d’une banque, vous devez vous assurer que votre situation personnelle et bancaire soient plus ou moins saines avant d’avoir la prétention de négocier à nouveau. Si vous êtes éligible à ce critère, vous pouvez vous rapprocher de votre établissement financier pour entamer une renégociation des termes du contrat en vue de bénéficier du taux en vigueur. Vous devez à cet effet présenter des documents qui attestent votre situation de stabilité notamment : vos revenus (comptabilité, avis d’imposition…) et vos charges actuelles (contrats de prêt, tableaux d’amortissements…). Votre banque se chargera de vérifier que les mensualités du prêt immobilier sont bel et bien en accord avec vos revenus, c’est le protocole.

Si vos documents sont à jour et convaincants, votre banque vous donnera son accord pour une éventuelle renégociation du crédit immobilier. La renégociation consistera à établir un avenant au contrat de l’emprunt initial, avenant qui vous permettra de spécifier un nouveau taux dont vous en tirerez avantage y compris les mensualités que vous aurez à verser. Sur ce, vous aurez plusieurs choix qui se présenteront à vous dont le premier visera à réduire le montant de votre mensualité du crédit immobilier afin d’alléger le budget mensuel. Le second visera à diminuer la durée du prêt et le dernier niveau qui vous permettra de procéder à un mélange entre les deux possibilités.

Différence entre rachat de crédit et renégociation

De nombreux investisseurs locatifs ont tendance à se fourvoyer et à confondre les deux notions. Certes, ces deux opérations bancaires ont pour but d’effectuer des économies, mais il est important de connaître la différence qui réside entre eux. Le rachat de crédit est une négociation qu’un investisseur particulier entame avec une autre banque lorsque sa banque prêteuse ne compte pas renégocier son emprunt. Ce type de contrat proposé sous forme de solution financière permet aux emprunteurs de faire face à une situation d’endettement jugé extrême. Le but de cette démarche est de vous permettre de réduire considérablement le montant total des mensualités que vous aurez à rembourser. Mais il est important de souligner que si vous choisissez d’effectuer un rachat de prêt immobilier, vous êtes tenu de régler les indemnités de remboursement anticipé, les frais de dossier y compris les frais relatifs aux garanties. Renégocier un emprunt immobilier consiste à faire appel à votre banque afin que cette dernière vous accorde une baisse de taux d’intérêt. En renégociant votre prêt auprès de votre banque actuelle, seuls les frais d’avenant vous seront appliqués. Cependant, il est essentiel de vous faire savoir que la renégociation est une démarche qui peut s’avérer plus ou moins complexe si vous ne remplissez pas les conditions d’éligibilité.

Quelles pénalités, et quels frais de dossier ?

Les frais et pénalités appliqués sont différents selon l’opération que vous aurez choisie : renégociation ou rachat de crédit. En effet, si vous désirez effectuer un rachat de crédit, vous ne payerez pas de frais d’avenant, mais ils seront remplacés par des frais de dossier. À ce niveau, vous êtes tenu de vous acquitter des indemnités de remboursement anticipé y compris les frais alloués aux nouvelles garanties. L’avantage ici est que si vous générez des économies, ces dernières seront assez considérables en cas de réduction de la durée du prêt immobilier. Cependant, il est à noter que vous devez régler les cotisations d’assurance-crédit ainsi que les intérêts d’emprunt dans un délai plus ou moins court. Si toutefois l’échéance vous convenait, vous avez la possibilité de procéder à une simulation en tenant compte de la mensualité avec un délai assez court. Retenez donc qu’avec le rachat de crédit, vous avez l’avantage de conserver le même budget mensuel, ce qui permet à votre coût global du crédit de diminuer.


Les frais et pénalités au niveau de la renégociation sont moins chers par rapport à ceux d’un rachat de prêt immobilier. La raison est qu’en décidant de quitter votre banque actuelle pour solliciter les services d’une autre, vous enclenchez le processus de remboursement anticipé de votre crédit immobilier. Votre banque prêteuse vous pénalise avec des indemnités de remboursement anticipé. Or, en renégociant votre emprunt, vous êtes épargné de cette dépense qui peut arranger votre situation. Sur ce, il est bien de savoir que les indemnités de remboursement anticipé peuvent s’élever jusqu’à 3 % du capital dont vous disposez avant le remboursement. Mais noter que la somme de 6 mensualités d’intérêt sur votre capital destiné au remboursement anticipé au taux moyen du crédit ne sera pas dépassée.

Ce qui est bon à savoir ici est que votre banque à l’obligation de vous fournir toutes les informations dont vous aurez besoin pour noter les inconvénients financiers en raison de votre demande de remboursement anticipé. Mais sachez qu’il existe des situations où vous pourrez vous affranchir des indemnités de remboursement anticipé. D’abord, vous pourrez vous affranchir si vous ou votre conjoint venait à déménager suite à une affectation liée au travail. Ensuite, vous pourriez en bénéficier si vous avez été soumis à une cessation de votre activité professionnelle. Pour finir, un investisseur peut être dispensé des indemnités de remboursement anticipé en cas de décès : vous ou de votre conjoint. D’un autre côté, vous devez savoir que mise à part cela, le rachat du crédit immobilier vous soumet à des frais de garantie. Le rachat implique aussi les frais de dossier que vous aurez à payer quand bien même le montant forfaitaire soit proportionnel aux sommes en jeu.

Renégocier un prêt immobilier : est-ce intéressant à faire à tout moment du crédit ?

Il est possible de renégocier un prêt immobilier autant de fois que cela vous chante, si toutefois vous êtes sûr d’en tirer profit, alors vous n’avez aucune limite pour le faire. Si vous avez entre temps contracté un emprunt auprès d’une banque et vous observez une baisse du taux d’intérêt après quelques temps, vous pouvez renégocier votre crédit afin de bénéficier des avantages liés à cette baisse de taux. Si dans les années qui suivent, vous constatez une baisse du taux, vous pouvez réitérer la négociation pour en tirer profit. Cependant, il est important de souligner que la renégociation peut sembler difficile auprès du même établissement bancaire quand on vous l’avait déjà fait une fois. C’est la raison pour laquelle un grand nombre d’investisseurs particuliers se tournent vers d’autres banques pour effectuer un rachat de crédit afin d’en tirer bénéfice.

Que retenir ?

La renégociation d’un emprunt immobilier est une démarche qui permet de pouvoir tirer bénéfice de la baisse du taux d’intérêt. Il est possible d’effectuer plusieurs renégociations auprès de sa banque prêteuse si vous observez une baisse du taux d’intérêt, cependant, il n’est toujours pas aisé de réitérer une négociation avec sa banque. C’est pourquoi certains particuliers décident de procéder au rachat de leur crédit immobilier qui n’est pas sans conséquence, puisque les frais de dossier et pénalités ne seront pas écartés. Avant d’entamer un tel processus, il est important de vous rapprocher d’un établissement financier pour connaître les modalités découlant de la renégociation afin de mieux vous y préparer. Vous avez la possibilité de procéder à une simulation également en vue de déterminer efficacement les modalités liées à la renégociation d’un prêt immobilier.